20/20 Miss Outlet avec Mehdi Bennani

Entre deux courses et la veille de la 4ème édition du Trophée automobile de Rabat (qu’il remporte au moment du bouclage de l’article ! ), notre pilote national a répondu à une interview 100% intimiste et surtout automobiliste…Tout sourire et fidèle à sa réputation de gentleman, Mehdi Bennani nous dit tout…Chaud devant !
1/20 : Thé ou café ?

Mehdi : Thé



2/20 : Quand tu étais petit, tu voulais devenir ?

Mehdi : J’ai toujours voulu devenir pilote automobile, je regardais les coureurs à la TV avec de grands yeux...(Rires)

3/20 : Ta couleur préférée ?

Mehdi : Bleu.

4/20 : Si tu étais une chanson ?

Mehdi : You’re the one that I want, Grease.

5/20 : Si tu étais un film ?

Mehdi : Grease aussi ! (Rires)

6/20 : Si tu étais une voiture ?

Mehdi : BMW évidemment

7/20 : Si tu étais une ville ?

Mehdi : Marrakech

8/20 : Ton style vestimentaire ?

Mehdi : Décontracté, je ne me prends pas la tête pour m’habiller.

9/20 : Une marque de prédilection ?

Mehdi : Non pas vraiment.

10 /20 : Ton parfum du moment ?

Mehdi : Very sexy for him de Victoria Secret.

11/20 : Ton style de filles ?

Mehdi : Naturelle, tranquille et qui ne se prend pas la tête.

12/20 : Ta plus grande qualité et ton pire défaut ?

Mehdi : Ma principale qualité est la franchise, je pense...qui est également mon pire défaut !

13/20 : Quel a été ton déclic ? Comment as tu décidé de faire coureur automobile ton métier ?

Mehdi : Mes parents m’ont toujours orienté vers une autre voie que celle de la course automobile, parce que c’est un sport coûteux et il n’y a pas de structures au Maroc. Mais à force de m’en dissuader, il me poussait encore plus à m’y intéresser ! J’ai commencé à prendre goût à la course automobile à l’âge de 14 ans.

14/20 : Est-ce que la course automobile a été une évidence ou y a t-il eut d’autres sports ?

Mehdi : Le sport fait partie de moi ! Jeune, je faisais du tennis, j’ai même été classé ! Je savais que je voulais faire carrière dans le sport, si ça n’avait pas été la course automobile, ça aurait été autre chose.

15/20 : Peux tu nous parler de ta première expérience professionnelle , là où tout a commencé pour toi ?

Mehdi : Ma première course, c’était au Maroc et c’est grâce à ma mère que j’ai pu participer. Les 25 meilleurs coureurs automobile du pays étaient présents et moi, je n’avais même pas encore le permis à l’époque ! (Rires). Pourtant je suis arrivé premier. Ce fut le déclic pour mes parents, parce qu’ils se sont dit que je n’étais pas si mauvais que ça finalement. Pour l’anecdote, ma mère était persuadée que je finirais dernier ou avant dernier ce jour là...(Sourire)

16/20 : Comment se passe une journée de travail type ?

Mehdi : Le travail pour moi, c’est le sport. Il faut que je m’entraîne physiquement tous les jours , à raison de 3h par jour. Je fais beaucoup de cardio et un peu de musculation, je travaille beaucoup la nuque également. Avec toujours dans le tête que je vais défier les plus grands, ça me donne une motivation en plus, pour toujours aller de l’avant.

17/20 : Comment sélectionnes-tu les tournois où tu vas participer ?

Mehdi : C’est comme l’ATP Tour au tennis. Généralement un coureur international se doit de représenter son constructeur automobile et son pays dans toutes les étapes des championnats du monde. Ça commence au Brésil et ça se termine à Macao, nous avons au total 12 tournois.

18/20 : Cela implique plusieurs déplacements, qui voyage avec toi ?

Mehdi : L’équipe du constructeur automobile et mes parents qui sont proches de moi et qui partagent ma passion surtout. Cependant pendant les weekends de course, je me retrouve seul, concentré avec les ingénieurs qui font tout pour me permettre d’avoir la meilleure voiture du plateau et gagner la course...

19/20 : A quand la Formule 1 ?

Mehdi : Je suis actuellement à la WTCC (World Touring Car Championship)...La Formule 1 peut m’ouvrir les portes du championnat du monde donc pourquoi pas....(Rires)

20/20 : Un rêve ?

Mehdi : Devenir Champion du Monde ! (Sourire)...Je ne sais pas si je vais y arriver, mais je fais tout faire pour en tous cas...

Commentaires

Tous les articles