Caravane artistique contre le terrorisme : 1-0 !

Un après-midi comme les autres à Marrakech. Les taxis défilent, au milieu des motos et des vélos, la place Jamaa El fna vit, fait du bruit et se fait entendre : le bruit des marchands, des passants…tout semble normal. Mais au fur et à mesure des pas, les visages se crispent, les expressions changent. Quelque chose a changé…le café-restaurant qui surplombe la place n’est plus aussi vivant, il a changé.

Une foule s’est rassemblée, des slogans sont chantés : « terrorisme, qu’as-tu fait ? Tu as pris mon pays et tu es parti... » et tentent de couvrir les bruits des marchands. On fait une banderole que les passants sont invités à signer, afin que les voix s’entendent ! Des discours, des colombes signe de paix sont lancés au ciel comme pour rejoindre les victimes… Un spectacle émouvant et engagé !

Et le sens de l’engagement, c’est quelque chose que Leila El Berrak, gagnante de la 4ème édition de STUDIO 2M, connait puisqu’elle est à l’initiative de la Caravane artistique : tous contre le terrorisme. Le concept ? Des voitures « customisées » avec des messages forts, faisant la route de Casablanca à Marrakech ce jeudi 5 Mai, avec 15 artistes à leur bord. « L’idée m’est venue tout juste après l’attentat, je me suis sentie faible, il fallait faire quelque chose. J’ai eu cette idée de caravane mais j’avais 3 jours pour tout préparer. C’est alors que j’ai pris mon répertoire et j’ai commencé à appeler de façon spontanée mes amis artistes. Ils ont répondus présent et 3 jours plus tard, je me retrouve avec 15 artistes et personnalités du monde sportif qui ont accepté de faire le déplacement ! »

C’est ainsi qu’accompagnée de Hatim Ammor, Rachida Talal, Ghany, Ganga Vibes, Maxime Karoutchi, Hatim Idar, Abdelali El GHAOUI, Badr, Houda Rihani, Issam Kamal, Youssef Jrifi, Mohamed Reda, Sanae Kadmiri, Halima Alaoui, Abdsamad CHaraf et bien d’autres, que Leila a fait son entrée à Jamaa El Fna, clamant haut et fort des slogans artistiques ! « Ces actes ne nous ressemblent pas », nous livre-t-elle.
« Ce sont des actes qui ne ressemblent ni au Maroc, ni à Marrakech, ville ocre et ouverte sur le monde ! ». Son objectif, « est de soutenir, par ses petits moyens les familles de toutes les victimes ».

Selon, Badr, chanteur et natif de Marrakech, encore sous le choc de ces agissements : « il s’agit d’un crime contre tous les marocains et le monde entier, puisque Marrakech est une ville mondiale et non marocaine ! »

Finalement, le soleil se couche sur Jamaa El Fna et la vie n’a pas changé : les passants, les marchands le bruit… On se sent un peu plus apaisé mais toujours en colère, un peu plus confiant mais profondément trahi, mais la musique est là, pour adoucir les mœurs et les pertes. Argana a changé, oui. Elle dort, se repose, mais pour reprendre des forces… « Le terrorisme, on en veut pas » criaient les derniers manifestants.

A bon entendeur, salut…ou plutôt SALAM !

Le tout en images :

Marrakech continuera à briller !

La place Jamaa El fna

Leila El Berrak

Miss Peoplette

Commentaires

Tous les articles