Lanvin chez H&M : le jour J !

7h00 : réveil difficile au Trocadéro pour Miss-France, la matinée s’annonce déjà très froide, douche, micro petit-déjeuner, métro direction les champs…

7h50 : arrivée sur le lieu, une foule se démarque de la plus belle Avenue du monde complètement vide. Je décroche finalement un bracelet violet qui m’autorisera à passer 15 petites minutes dans le corner Lanvin, au sous sol de la boutique.
Je ferais donc partie du troupeau de 9h05, plus qu’une heure à attendre dans le froid glacial !

8h01 : Mon amie partie au Starbuck’s prendre un café pour supporter ce froid polaire me rejoins, elle possède le bracelet violet plus clair, elle passera juste après moi. Je prépare mon appareil photo, mais la tâche s’annonce difficile.

8h06 : Les premières modeuses se précipitent en courant vers la boutique, leur bracelet au poignet, bravant la sécurité en grand nombre pour l’occasion. Je regarde avec stupéfaction l’attrait presque sauvage de ces femmes pour la collection.

8h20 : Je sympathise avec des jeunes femmes dans la foule, c’est leur premier évènement du genre, on discute mode, ventes privées, H&M et autres chiffonades féminines. Un jeune homme vient retrouver sa belle dans la foule, un sac à la main : il a déjà acheté moultes robes et jupes pour sa belle, qui veut tout de même rentrer et participer à l’évènement. Tout le monde se presse autour d’eux pour voir les modèles.

9h00 : J’ai froid ! Mes mains et mes pieds sont simplement congelés, je n’arrive plus à bouger un seul orteil et me demande la raison de ma présence sur place. Je reprends mes esprits, après tout, je suis une modeuse.

9h05 : Je rentre enfin : je présente mon bracelet à diverses personnes en charge de la sécurité et franchis la porte, je traverse le « comité d’accueil » hurlant à tue-tête un charabia bruyant pour nous souhaiter la bienvenue. Arrivée en bas des escaliers : la queue, à nouveau. 15min d’attente avant de rentrer dans la cage à produits phares. Distribution de shoppings et sacs en papier supportant l’UNICEF.

9h15 : Je rentre, les filles courent, se chahutent, je regarde scrupuleusement les quelques modèles proposés, résultat : finitions douteuses déjà effilochées - est-ce tendance ? - , coupes peu flatteuses, un 34 qui pourrait être porté par Beth Ditto, les bijoux en plastique cheap sont à un prix affolant ! Tout le monde semble pourtant trouver que se sont de supers affaires à ne pas manquer. J’opte pour un t-shirt rigolo avec des nœuds et des frous-frous mais reste perplexe sur la qualité des robes qui m’a fortement déçue !

9h30 : En caisse, on m’offre une horrible écharpe rose fluo et un sac marrant avec une broche assez fun. Je reste toujours sur ma faim et suis terriblement déçue de ne pas avoir trouvé mon bonheur. Je vois mon amie dans la foule, lui porte mon appareil photo pour qu’elle tente sa chance à son tour. Bonne chance C. !

9h45 : Mon amie ressort, déçue elle aussi, on se décide à interviewer des hommes et femmes ayant participé à l’évènement : certains sont ravis, d’autres ont même dépensé jusqu’à 6000€, j’ai l’occasion de discuter avec des vendeuses, il y a un stock énorme, dommage pour l’exclusivité !

10h30 : Je me décide finalement à rentrer dans mon petit chez-moi douillet et confortable, loin de cette jungle bruyante. Je ne passe pas inaperçue avec mon sac siglé « Lanvin chez H&M » et suis tout de même satisfaite d’avoir participé à cet évènement mode. J’espère juste que le prochain aura lieu plutôt durant une période plus estivale !

Xoxo

Le tout en images :

OMG !

Mon trophée du jour.

T-shirt : 39,95 €

Chaussure rouge : 99 €

Photos : Stéphane Gallois

Flowa Powa

Robe : 149 €

Collier : 49,95 €

Photos : Stéphane Gallois

Cendrillon

Robe : 199 €

Collier : 39,95 €

Photos : Stéphane Gallois

Framboise délice

Robe frous-frous : 149 €

Photos : Stéphane Gallois

Tulipe noire

Robe asymétrique : 149 €

Photos : Stéphane Gallois

Gants en cuire : 39,95 €

Lunettes de soleil : 19,95 €

Chaussures panthère : 99 €

Miss France

Commentaires

Tous les articles