Le 20/20 Miss Outlet : Anas Elbaz

Miss Outlet à eu l'occasion de rencontrer Anas Elbaz au Festival International du Film de Marrakech le mois dernier, mais c'est loin des projecteurs du tapis rouge et dans une ambiance plus détendue qu'une nouvelle rencontre a eu lieux. Entre deux interviews pour la sortie de son nouveau film {{"PEGASE"}} en salle le {12 janvier}, le jeune acteur marocain s’est prêté au jeu du 20/20 de Miss Outlet ! Jean décontracté, Shirt manche longue et lunettes de soleil, c’est avec le sourire ; dans la joie et la bonne humeur que notre Anas Elbaz national a répondu à nos questions mode, cinéma…on découvre !
1/20 : Thé ou café ?

Anas : Café

2/20 : Jus ou Sodas ?

Anas : Jus. Jus d’orange plus précisément (sourire)

3/20 : Ta chanson préférée ?

Anas : I got a woman de Ray Charles

4/20 : Si tu étais une ville

Anas : Rabat , ma ville natale.

5/20 : Si tu étais un film, tu serais …

Anas : Le bon, la brute et le truand

6/20 : Plutôt chic ou décontracté ?

Anas : Ca dépend (sourire)... Les vêtements sont importants, surtout dans notre pays où l’habille fait le moine ! Mais tout dépend de la situation. Je suis décontracté dans la vie de tous les jours ; mais chic pour les grands évènements.

7/20 : Ton style de vêtement ?

Anas : Je pense que je n’en ai pas (rires). J’aime mélanger les styles. Je peux marier le chic au décontracté sans problème. Si le style vestimentaire était une plante la racine en serait à mon avis les chaussures. On peut dire que c’est la pièce maitresse du puzzle.

Un jean Slim par-exemple avec une chemise cintrée et le tour est joué ! J’ai aussi un faible pour les col roulés et les gilets.

8/20 : Est ce que tu aimes la mode ?

Anas : J’aime bien. Je ne suis pas la mode à la lettre mais je m’y intéresse.

9/20 : Une marque de prédilection ?

Anas : la marque n’est pas importante, c’est le coup de cœur sur le vêtement qui compte.

10/20 : Un parfum ?

Anas : Mon parfum du moment : Jil Sander for Men

11/20 : Un style de filles

Anas : Une fille avec la beauté de Naomi Watts et l’intelligence de …Ségolène Royale ! (rires)

12/20 : Comment est née ton envie de devenir acteur ?

Anas : Cela s’est fait en deux temps. A l’âge de 9 ans, ma mère m’a emmené au théâtre Mohammed V de Rabat pour voir la pièce « L’homme qui devait… ». Ce fut la révélation pour moi, voir la magie de la scène, le jeu d’acteurs…je ressentais l’envie d’être à leur place ! Ensuite, à l’âge de 19 ans, j’ai eu l’occasion de voir les 3 films de James Dean : "La fureur de vivre", "A l’est d’Eden" et "Géant". J’ai su que je voulais en faire mon métier !

13/20 : Raconte- nous ton expérience « Casa Negra »…

Anas : A l’âge de 19 ans, je pars en France faire des études de théâtre au Cours Florent et à l’EICAR (Ecole Internationale de Création Audiovisuelle et de Réalisation). Pendant 5 ans, j’ai appris et je me suis familiarisé avec le métier d’acteur et j’ai participé à plusieurs courts métrages à l’école (l’EICAR). Je décide de retourner au Maroc pour participer à l’essor du cinéma marocain, c’est là où je suis présenté au réalisateur Nour Eddine Lakhmari via un ami. Je passe le casting pour le rôle principal et je suis retenu ! Une expérience incroyable…

14/20 : Un idole ?

Anas : Clint Eastwood

15/20 : Un acteur préféré ?

Anas : Léonardo Dicaprio

16/20 : Ton expérience au Festival international du film de

Marrakech…

Anas : Superbe expérience ! Cela fait 3 ou 4 ans que j’y vais mais cette année a vraiment été spéciale, du haut niveau, des invités de marque, une organisation digne de celle des plus grands évènements internationaux. On a senti l’ampleur du Festival et le fait qu’il grandit et qu’il marche ! Cela fait chaud au cœur d’avoir un évènement de cette envergure dans notre pays et de pouvoir côtoyer les plus grands…

17/20 : Un anecdote à nous révéler ?

Anas : J’ai eut la chance d’échanger avec Keanu Reeves, Marion Cotillard, Eva Mendès et Gad Elmaleh ! C’était incroyable…Ca m’a beaucoup touché et beaucoup fait plaisir, il y a du feeling, un bel échange d’énergies et c’est tellement important pour moi d’apprendre de ces gens là…

18/20 : Ton actu…

Anas : Tout d’abord, le film PEGASE , qui sort en salle le 12 janvier , un film dramatique de Mohammed Mouftakir avec Majdouline Idrissi et Driss Rokh . J’ai deux courts métrages sur le feu et pas mal de projets de films marocains et étrangers.

19/20 : Si tu échouais sur une île déserte, qu’emmènerais-tu avec toi ?

Anas : De la nourriture, ma caméra…et mon sang froid ! (rires)

20/20 : Un dernier mot pour Missoutlet ?

Anas : Je remercie toute l’équipe de Missoutlet, un petit coucou aux lectrices (Rires). Je vous invite à rejoindre les Salles obscures du royaume à partir du 12 janvier pour voir « PEGASE » de Mohammed Mouftakir…

Commentaires

Tous les articles