Le 20/20 Miss Outlet avec OUM

Quelques jours avant le Festival de Casa, où elle va se produire pour la 1ère fois toute seule devant son public casablancais; ô combien fidèle et impatient de la voir. Oum nous accorde une pause thé pour nous révéler tout sur elle…Une interview colorée et optimiste, à son image ! Lhamdoulilah !
1. Thé ou café ?

Thé !



2. La chanson que tu écoutes en boucle en ce moment ?

Il y en a pas vraiment que j’écoute en boucle. J’écoute beaucoup de jazz en ce moment et surtout Dinah Washington.



3. Le dernier film que tu as vu ?

Middle men ! C’est l’histoire des deux premiers gars qui ont conçu le premier site de vente sur internet. Il s’agissait de produits pornographiques, c’est la première chose que l’être humain a acheté sur Internet ! (Rires). C’est un film très marrant.

4. Ton dernier fou rire ?

Hier , avec mon ami qui fait ma tenue pour samedi ! (Concert à Casablanca…).On délire bien ! (Sourire)

5. La ville où tu te sens le mieux ?

Je me sens bien à Marrakech, à Casablanca, à Paris…Ca ne dépend pas de la ville je pense mais des gens qui m’entourent, de l’humeur…Mais en ce mois de juillet, je me sens bien à Casablanca ! (Sourire)

6. Ta dernière fièvre acheteuse ?

Il y a un mois je pense…Mon dernier voyage à Paris ! Mais bon c’est relatif…Je ne suis pas une grande acheteuse, je ne craque pas facilement !

7. Pour toi c’est quoi la mode ?

Je pense qu’on se fait sa propre mode ! Je refuse de suivre des tendances, je préfère suivre mes humeurs, mes envies…J’ai des couleurs qui me viennent comme ça, selon mes humeurs ! (Sourire). J’aime beaucoup la couleur, j’ai des constantes et des variantes…Les constantes c’est l’Afrique, le Maroc et les variantes c’est des accessoires. En ce moment, ma tendance c’est le petit gilet ! Le petit gilet moulant porté sur des choses pas moulantes justement…

8. Comment définis tu ton style ?

Coloré, tribale, décontracté…

9. Comment se passe une séance shopping avec toi ?

C’est l’enfer ! (Rires). Je n’aime pas ça du tout. Je ne vais faire le shopping que lorsque j’ai besoin de quelque chose. Après j’aime bien les endroits chinés, qui sortent de la tendance…Je préfère me créer ma propre tendance.

10. Est-ce que tu as une marque de prédilection ?

J’aime bien les marques colorées ! Jusqu’à présent j’ai toujours été fan d’une marque espagnole : DESIGUAL. Sinon les grands standards en jean, en chaussure bien que je suis souvent en Tongue à part en hiver bien sur !(Rires)

11. Tu as un parfum que tu préfères ?

J’ai deux lignes qui reviennent souvent : les Aqua Allégoria et les Clarins, Eau de Jardin et Eau Dynamisante. Ce sont des parfums mais aussi des soins !



12. Le sac de tes rêves ?

Franchement dans mes rêves, je n’aurais pas de sac…j’aurais une ceinture avec toutes mes choses dedans, ce serait tellement plus pratique ! (Rires). J’ai des sacs de grandes marques que j’ai reçu en cadeau…

13. Et les accessoires ?

Mes accessoires préférés sont les accessoires de têtes, pour les chevaux. J’adore les turbans, les bijoux de têtes, les boucles d’oreilles, les bagues…J’ai toujours une bague sur le majeur de la main droite. J’aime les bijoux de pieds ! Je suis très accessoires…(Rires).

14. Un secret beauté ?

Dormir autant que possible…Avant un concert j’essaie de dormir le plus possible puisque ça repose à la fois les cordes vocales mais surtout ça permet d’avoir un bon teint. Je prends des bains très chauds et je fais u contraste quand je finis mon bain, c’est de l’eau froide, le soir et le matin au réveil…de l’eau très froide !

15. Un maquillage en particulier ?

En ce moment, le rouge à lèvre rouge…Je ne mets pas de fond de teint à part en soirée ou sur scène. J’aime bien rester sobre, pas trop de couleur sur le visage.

16. Comment as-tu décidé de devenir chanteuse ?

J’ai toujours voulu chanter mais je n’ai pas forcément voulu être chanteuse…J’ai choisi de faire des études, j’en ai fait pendant longtemps. Je n’étais pas sûre de ma volonté d’être chanteuse. Déjà à l’école d’architecture, j’ai commencé à travailler avec des compositeurs et des producteurs que j’ai rencontrés. Vers la 3ème année d’études, j’ai commencé à chanter plus sérieusement et là j’ai vraiment su que c’était ce que je voulais faire…Le dilemme s’est posé : continuer les études ou tout plaquer pour la musique ? J’ai préféré terminer mes études et chanter en parallèle et là je fais que ça depuis une dizaine d’années déjà ! (Sourire).



17. Et tes débuts justement, quel a été le déclic ?

Petite déjà je chantais…à la maison chez moi à Marrakech ! J’apprenais des chansons en arabe, en français et en anglais sans comprendre la langue. Ensuite j’ai chanté dans les petits comités amicaux, à la plage, quand les amis autour de moi me sollicitaient…Jusqu’au jour où j’ai rencontré un pianiste italien qui habitait Marrakech. Pour la première fois j’ai commencé à travailler sur des morceaux plus personnels avec lui et là ce fut le déclic…je pense. Un passage télé par ci, des rencontres par là, un groupe de musiciens et c’est parti…(Sourire).

18. Comment as-tu travaillé sur ton dernier album « Sweerty » qui sort en septembre ?

Sweerty…la chance, c’est une référence à toutes ces choses qu’on ne contrôle pas. Je l’ai conçu avec mon groupe de musiciens : le bassiste et le batteur Philippe et Pierre Bonnet qui sont des frères et qui habitent à Grenoble et Paris. Au clavier on a Baptiste Blaise qui est à Lyon et à la guitare on a Houssine Assabry qui est entre Casablanca et Amsterdam. On a essayé de faire ça en 4 épisodes : le 1er s’est fait à Casablanca où on a fait venir tout le monde dans mon espace de répétitions, on a passé 15 jours pour faire le 1er draft de pratiquement tous les morceaux. Il y a des morceaux que j’ai écrits et composé, d’autres composées ou écrits par chacun des musiciens. Je voulais vraiment que tout le monde mette la main à la pâte ! (Sourire). Un 2ème épisode à Paris dans le studio où j’enregistre normalement, on a donc pris les morceaux et on a essayé de les aboutir plus et de les enregistrer. Le 3ème épisode à Grenoble où on a passé une dizaine de jours à donner plus de profondeurs aux morceaux. Et finalement un 4éme épisode où on enregistre les pistes définitives et on doit aller à Paris juste après le festival pour ça ! Il y aura donc 14 chansons dans l’album à raison de 60% de darija et 40% d’anglais. Dont le dernier single « Harguin »en duo avec Blitz est sortie depuis peu…

19. Qu’as-tu prévu pour la sortie de l’album ?

La sortie est prévue normalement en fin septembre. J’aimerais bien organiser un grand évènement pour marquer la sortie et faire les choses bien puisque ça fait quand même un peu plus d’une année qu’on travaille dessus et ça nous a couté pas mal d’argent. Donc probablement un grand évènement avant la fin de l’année pour présenter « Sweerty » à tout le monde.

20. Dans quelques jours, tu te produis pour le Festival de Casablanca. Comment te prépares tu pour un tel évènement ?

En répétant beaucoup ! (Rires). Mes musiciens arrivent demain donc on va commencer à travailler…Je suis ravie de chanter à Casablanca et pour la première fois toute seule, avec mon album ! On va dévoiler une grande partie du nouvel album et bien sur jouer les titres qui m’ont fait connaitre comme « Whoa » ou « Hamdoulilah »…J’appréhende un peu, j’ai un peu le trac mais j’ai hâte d’être à samedi ! (Rires)…

(A bon entendeur, Sweerty !)

Commentaires

Tous les articles